La langue lao

Parler d’une langue nationale lao comme de l’unique langue du pays est trompeur : il existe une multitude de langues lao. Le lao vient d’un groupe de langue appelé « tai » qui est composé de nombreuses langues similaires. Dans le Nord de la Thaïlande vers la frontière avec le Laos, il est ainsi possible de se comprendre sans parler exactement la même langue, nous pouvons parler d’un continuum linguistique : si certaines langues se ressemblent, elles ne sont pas pour autant identiques.

Les langues lao

Le lao est la langue officielle du pays. Cependant ce n’est pas la seule langue du pays. Le Laos compte plus de 80 langues recensées. Si une petite majorité de la population, à savoir 58% (1), a le lao comme langue officielle, d’autres langues sont couramment parlées comme le khmau, le thaï, le pu, le hmong, le phuan, le lü… et bien d’autres dialectes encore, parfois propre à une seule communauté.

Face à cette multitude impressionnante de langues pour un seul pays, il est tout de même possible de rassembler et classer le lao en cinq dialectes couramment parlés en fonction des régions : le lao de VIENTIANE, le lao du Nord (LUANG PRABANG), le lao du Sud (CHAMPASSAK), le lao du Nord-Est (XIENG KHOUANG) et le lao du Centre (KHAMMOUANE).


Une langue chantante


Comme la majorité des langues asiatiques, la langue lao est tonale : c’est-à-dire que la modification du ton entraîne une modification de sens sur le mot ou dans la phrase. Elle est composée de six tons différents :

  • grave

  • grave descendant

  • aigu

  • médian

  • ascendant

  • descendant

En fonction du ton employé, le mot ou la phrase peut changer de sens, ce qui est compliqué pour nous français à reproduire. En revanche, en ce qui concerne la formation des phrases le lao est assez simple : il suffit d’un sujet, d’un verbe et d’un complément. Quant à sa grammaire, elle est on ne peut plus simple : il n’y a pas de pluriel ni féminin/masculin, pas de conjugaison ou de déclinaison.

L’écriture lao

L’écriture lao apparaît mystérieuse et indéchiffrable pour nous, du fait ces mots incurvés et de son absence de ponctuation ou de capital. Elle semble être faite d’un ensemble de vagues, alignées sur une ligne. Le lao se lit dans le même sens que l’écriture française et utilise 27 voyelles et 38 consonnes. Pour faire apparaître les changements de ton, elle utilise quatre signes diacritiques : ces signes sont apposés à côté d’un mot et cela indique la tonalité sur laquelle le mot doit être lu, ce qui permet de savoir sur quelle tonalité l’auteur souhaite qu’on lise son mot.



La langue Hmong

Les Hmong sont l’une des minorités les plus importantes au Laos. La langue Hmong est parlée dans le nord du Laos là où ces communautés résident. Mais à l’intérieur de cette langue se trouve encore de nombreuses formes de dialectes. Au Laos, les deux dialectes le plus parlés sont le « hmong vert » et le « hmong blanc » (appelés ainsi en fonction de la couleur des tenues portées par ces communautés). Contrairement au lao, les formes d’écritures sont plus difficiles. Il existe un système appelé Barney-Smalley-Bertrais qui permet de convertir par écrit la langue hmong à partir d’alphabet déjà existant comme le hanyu pinyin chinois, l’alphabet vietnamien ou encore le romaji japonais. Un Hmong illettré Shong Lue Vang a tenté de créer un alphabet propre à la langue hmong avant 1947. À partir d’un système syllabique à deux signes, il pouvait à la fois écrire la syllabe et le ton employé (2). Mais les caractères inventés n’existaient pas en imprimerie, et cet alphabet est tombé dans l’oubli.

La diversité linguistique du Laos


Cette diversité de langue est une richesse culturelle importante. Pour le linguiste et philosophe Wilhelm von HUMBOLDT (3), chaque langue a sa forme, et dans cette dernière réside quelque chose d’insaisissable : l’identité du peuple qui la parle. Cette singularité n’est donc pas celle de la langue seule, mais celle de la langue parlée par un peuple. En ce sens, la langue constitue l’identité du peuple qui la parle : la diversité des langues lao révèle ainsi la diversité des peuples et des communautés de ce pays.

Du Nord au Sud et de l’Ouest à l’Est,

il y autant de lao que de langues lao parlées.


Mylène GELIOT



Références de l'articles :


(1) Chiffres de l'Ambassade de France au Laos


(2) William A. Smalley, Chia Koua Vang et Gnia Yee Yang, Mother of Writing: The Origin and Development of a Hmong Messianic Script, Chicago, University of Chicago Press, 1990.


(3) Sur le caractère national des langues, Wilhelm von HUMBOLDT

48 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

La chute du tourisme en 2020 en raison des effets de la pandémie de Covid-19 a des effets extrêmement négatifs sur l’économie du Laos et sur ses habitants. Les hôtels sont fermés et les salariés ont é

Le tourisme durable et vert, en particulier le développement de l'écotourisme et de l'agritourisme, font partie des objectifs pour lesquels le Laos s'efforce d'attirer plus de visiteurs étrangers de 2