Une ONG française soutient le développement des zones de montagne de Phongsaly

Le Comité de coopération avec le Laos (CCL) et les autorités de Phongsaly ont convenu de coopérer au développement des zones de montagne pour améliorer la gestion durable des ressources naturelles. Les deux parties ont également convenu de travailler ensemble pour renforcer les moyens de subsistance dans le district de Nhot-ou et valoriser les produits forestiers non ligneux - la principale ressource du système de production des populations dans ce domaine.

Un protocole d'accord sur ces projets a été signé récemment par le directeur du CCL, Mme Manivone Vorachak, et le directeur adjoint du département de l'agriculture et des forêts de la province de Phongsaly, M. Phouchone Phommachanh, en présence de hauts fonctionnaires du département. Le protocole d'entente était intitulé «Gestion durable dans le territoire des hautes terres du nord» et il a été convenu de tenir de nouvelles discussions sur le projet et d'avoir un protocole d'entente relatif à chaque domaine de coopération convenu. La première phase du projet sera mise en œuvre jusqu'en mars 2023 et est financée par l'Agence française de développement et l'ONG allemande Brotfür die Welt.

En vertu de cet accord, les deux parties mettront en œuvre les domaines de coopération convenus en participant conjointement à des projets de recherche. L'équipe de mise en œuvre du projet est composée de la Commission de coopération avec le Laos, du Département de l'agriculture et des forêts de Phongsaly, des autorités locales des secteurs de l'agriculture et de la sylviculture, des ressources naturelles et de l'environnement et du commerce, et de l'Union des femmes lao, en partenariat avec Lao non-associations à but lucratif. L'objectif global du projet est de contribuer au développement durable des zones de montagne du district de Nhot-ou grâce à un effort combiné des bénéficiaires et soutenu par les autorités locales et les associations à but non lucratif. Il s'articule autour de deux volets spécifiques: améliorer la gestion durable des ressources naturelles par la gestion concertée et inclusive des terres agricoles et forestières, la réduction de l'utilisation des pesticides et la mise en place d'initiatives pilotes sur la conservation de la biodiversité; et améliorer le développement durable du secteur du thé en renforçant les compétences des producteurs.

S'exprimant lors de la cérémonie de signature du protocole d'accord, M. Phouchone a souligné la pertinence du projet pour permettre aux agriculteurs des hautes terres d'améliorer leurs moyens de subsistance et de renforcer la valeur des produits forestiers non ligneux. Il a remercié la Commission de coopération avec le Laos pour son soutien à long terme dans la province de Phongsaly, qui avait contribué à réduire la pauvreté dans les villages cibles. Il a souligné l'importance d'une collaboration et d'une coordination solides entre toutes les parties prenantes du projet pour obtenir des résultats tangibles et assurer la durabilité.

La Commission de coopération avec le Laos est une organisation non gouvernementale française basée à Vientiane. Son objectif principal est de renforcer le développement rural et de contribuer à la réduction de la pauvreté au Laos. CCL mène des programmes de développement rural dans les hautes terres du nord du Laos depuis 1980 afin d'améliorer les moyens de subsistance des populations, en particulier pour les petits groupes ethniques et les femmes.