Témoignage d'un membre du Conseil d'administration de l'association

Des causes sociales au niveau national, aux motivations socio-médicales sur le plan international, il n'y a peut-être qu'un pas...


Un pas à franchir pour rejoindre PEMM. Et me voilà assistant aux premières réunions du Conseil d'Administration, sous l'égide d'un président que je connaissais du fait de mes fonctions dans la Protection de l'enfance et de l'adolescence. ll y a trois ans encore, je ne savais pas grand-chose du Laos, si ce n'est qu'il se situait en Asie du Sud-est et que ce pays était l'un des plus pauvres d'Asie. Un temps de réflexion pour enfin m'engager dans cette aventure internationale. Ma rencontre avec de nombreux médecins au sein du CA m'ouvre à un univers scientifique que je ne connaissais pas. Le monde de l'éducation au sens large du terme laissait passer les préoccupations sanitaires de ces pays pauvres souvent dans des conditions de survie. Le médical devient pour eux un préalable à l'éducatif et à toutes les actions solidaires menées. Le volet obstétrique prend tout son sens et les formations assurées par l'entremise de PEMM sont précieuses pour ce pays dont le personnel médical est mal outillé et peu formé. Le voyage solidaire dont j'ai fait partie en 2018 a été pour moi une révélation. Ayant peu voyagé, le groupe m'aida à dépasser ce moment de tristesse face à la pauvreté du Laos dans les endroits reculés. Les problèmes d'eau potable et le réseau électrique du Laos viennent faire violence à nos conforts occidentaux. La visite dans un hôpital et celles des dispensaires s'imposent à nous et dressent un tableau tragique du monde hospitalier au Laos. Que peut le médical face aux problèmes d'eau potable et aux coupures d'électricité et de réseau encore fréquents ? De plus, dans les lieux historiques, la richesse culturelle du Laos est saisissante et ne doit pas être jetée en pâture à la Chine. D'année en année, la mission de Pemm se déplace vers l'essentiel et l'adduction d'eau dans les villages en retrait des grandes villes me parait prendre le pas sur le médical. Le monde des soignants dépend de cette lutte pour que tout le pays ait accès à l'eau potable et je pense que PEMM a besoin de spécialistes, de techniciens au sein même de son conseil d'administration. L'association s'est d'ailleurs attelée à cette mission difficile et le président n'économise pas son énergie pour élargir notre réseau, trouver des fonds pour financer les projets d'aide aux villages sans eau potable. Nous avons besoin des compétences et des motivations de chacun pour faire fonctionner l'association. La crise sanitaire a mis au ralenti, voire à l'arrêt nos missions au Laos mais toute pandémie a une fin et notre action prendra encore plus de sens dans les années à venir.

Valérie Lagrange, Membre du Conseil d'Administration.

79, rue Francis Baulier

42100 Saint-Étienne

France

Tél : 04 77 33 45 48

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • Blanc Icône YouTube
  • Blanc Icône Instagram

© Peuples et Montagnes du Mékong. Association loi 1901.